Historique

dans History
Affichages : 665

Amis Sans Frontières a été enregistré le 3 décembre 1986  (Parution au JO N° 52 du 24 décembre 1986)

Deux images sont à la naissance de la première action engagée par Amis Sans Frontières.
En Lot-et-Garonne, celle d'un producteur de fruits pleurant devant ses pommes qu'il doit détruire pour cause de surproduction européenne.
En banlieue parisienne, celle d'un homme qui prend furtivement une pomme talée dans la poubelle d'un après marché pour se nourrir.
Ces deux images résument la philosophie de la première action initiée par Amis Sans Frontières :

"Des Kilomètres et des Hommes". Son but va être de rapprocher des dizaines de producteurs agricoles et des gens en difficultés financières.
L'Association va collecter des fruits et légumes, retirés du marché pour des raisons économiques. Elle va les conditionner et les acheminer sur toute la France.
Amis Sans Frontières ne souhaitait pas être une association de plus vers qui les familles en difficulté pouvaient s'adresser.
Elle préférait être partenaire et complémentaire des structures déjà en place.
Elle apportera alors ses dons alimentaires principalement aux Centres Communaux d'Action Sociale, ou à des associations caritatives.
À la création d'Amis Sans Frontières, les Restaurants du Cœur démarraient à peine et les banques alimentaires ne fonctionnaient pas encore dans notre pays.

En milieu d'année, les premières entreprises agro-alimentaires démarchées par les responsables d'Amis Sans Frontières emboîtaient le pas, et les fruits ou légumes en conserves ainsi que les boissons rafraîchissantes, en passant par les chocolats ou les gâteaux, sont venus enrichir le panel des dons.
Pour acheminer ces marchandises sur la France entière, l'Association bénéficiait,
de subventions de la Communauté Européenne qui prenait en charge une grande partie des frais de transport.

Après une dizaine d'années, devant de nouvelles directives Européennes,
l'Association arrêtera cette action qui sera dévolue à quatre Associations :
Banque Alimentaire, Croix Rouge, Restos du Cœur et Secours Populaire.

"…Le regard sur le gaspillage de produits consommables, le regard aussi sur les besoins dramatiques de certains, peut ainsi amener une association à faire passer, au-delà d'un simple geste généreux, à un sentiment de solidarité et d'amitié entre des gens qui ne se seraient sans doute jamais rencontrés".

 La même année, un tremblement de terre a tout détruit en Arménie. Les survivants choqués, errant au milieu des gravats, ont tout perdu. En relation avec SOS Arménie, Amis Sans Frontières apporte sa quote-part en offrant notamment 300 pièces neuves de vêtements chauds.

L'année 1989, restera pour l'Association, avec l'action des jouets en faveur des enfants du mur de Berlin, l'année tremplin qui va lui donner son envergure internationale.

L'action, mise en place a consisté à collecter en France et distribuer dans des orphelinats est-allemand, 5 000 jouets aux enfants recueillis après le passage de leurs parents en R.F.A.

Pour tous les membres d'Amis Sans Frontières présents le mercredi 20 décembre 1989, à Berlin-Est, le souvenir de ces instants passés à quelques encablures de la porte de Brandebourg, restera inoubliable.

Après moult tracasseries administratives, imaginez la charge émotionnelle représentée par ces enfants aux yeux hagards, oubliés de la liberté. Mais plus encore que ces esquisses de sourires devant les cadeaux, ce sont le climat et le contexte de ces instants majeurs qui nous ont marqués de manière indélébile.

Dans l'histoire de l'Europe, sans l'ouverture du Mur de Berlin, le souffle de démocratie qui a offert la liberté aux pays de l'Est n'aurait pas existé et Amis Sans Frontières est fière d'y avoir apporté sa modeste contribution.

En 1990, l'Association engage deux nouvelles actions : "Les Sourires de Noël" et "Des livres et des vivres pour Constantza".

Les Sourires de Noël

En relation avec la revue "Notre Temps", l'Association a mis en contact 15 000 enfants et 15 000 personnes âgées, par le support de cartes de vœux écrites par les premiers à destination des seconds. La réussite de cette opération intitulée "10 000 Sourires pour fêter Noël ensemble" a été totale, puisque les échanges de correspondances ne se sont plus interrompus entre beaucoup de jeunes et d'aînés. Cette action s'est continuée à partir de la France durant plusieurs années pour atteindre les 100 000 cartes.

Des livres et des vivres pour Constantza

Deux camions 38 tonnes chargés principalement de livres sont partis pour Constantza, port situé sur la Mer Noire, le 31 mars 1990. "Nous sommes une poignée de Français dans un couloir d'école en Roumanie. La porte s'ouvre sur la cour et soudain, nous découvrons des centaines d'enfants, jusque-là silencieux, nous entonner la Marseillaise. Au bout d'un long périple, nous venons de découvrir l'affection des Roumains pour la France".

C'est le témoignage à chaud de l'un des membres de l'Association présent à Constantza. Des livres et des vivres pour Constantza, tel était le but de l'opération qui a vu Amis Sans Frontières rassembler sur toute la France et en Belgique, 44 000 livres scolaires et 20 tonnes de victuailles.

Ce voyage a marqué pour Amis Sans Frontières le début, avec le succès qu'on lui connaît aujourd'hui, de l'action "Bibliothèques et Francophonie".

En 1991, elle organise une nouvelle action intitulée "De Fil en Aiguille" qui vient en aide, en priorité en France, à des jeunes mamans en difficulté.

Aujourd'hui ce sont pres de 120 000 pièces de tricots, par an, qui sont distribuées auprès des organismes en relation avec les bénéficiaires.

Depuis cette date, l'Association développe principalement ces deux dernières actions.